York U

Logo de l'Université York

L’Université York, la 3e plus importante université au Canada, est composée de près de 67 800 étudiants, membres du personnel et de facultés (y compris Seneca@York) et est un excellent exemple du succès que peut remporter des solutions intelligentes pour les trajets quotidiens.

À la fin des années 90, l’Université York a dû affronter des défis en matière de stationnement et d’infrastructure. 70% des migrants quotidiens conduisaient un véhicule à un seul passager, tandis que 30% prenaient d’autres modes de transport. Afin d’aborder ces défis, l’Université a entrepris plusieurs initiatives en partenariat avec la ville de Toronto, y compris l’établissement de Black Creek Regional Transportation Management Association (BCRTMA) au campus Keele de l’Université York en 2001. L’organisation a été incorporée en 2003, et a ensuite été rebaptisée Smart Commute – Toronto nord, Vaughan (NTV) en 2005 afin de refléter son secteur plus élargi.

En collaboration avec Smart Commute NTV, l’Université York a mis sur pied un plan stratégique incluant les points saillants suivants :

augmentation importante du service d’autobus quotidien jusqu’au campus (une augmentation d’environ 144% par rapport à 2001-2006)
ajout d’un autobus GO Transit Highway 407 pour l’Université York (environ 12 000 trajets/jour)
service de navette entre les campus Keele et Glendon de l’Université York
un arrêt GO transit pour l’Université York (environ 350 trajets/jour) avec service de navette jusqu’au campus Keele
cartes mensuelles TTC à rabais et cartes d’identité GO Transit pour étudiants
établissement d’installations additionnelles pour les vélos et le covoiturage
Ces améliorations du service ont entraîné un changement et maintenant 60% des migrants quotidiens optent pour d’autres modes de transport, tels que le transport en commun, le vélo, le covoiturage et la marche. La croissance de la population et l’augmentation de la demande de trafic à l’Université York entre 2001 et 2006 (environ 28%) ont été absorbées efficacement par le transport en commun, le covoiturage, le vélo et la marche.

Photo d’un autobus TTC muni d’un support à bicyclettes lors de l’événement Smart Commute NTV/Université de York

Autobus TTC avec support à vélo lors de l’événement Smart Commute NTV / Université York. De gauche à droite : Brian Shifman, Smart Commute NTV; conducteur local de TTC; Sandra Yeung-Racco, conseillère de la ville de Vaughan; Pauline Craig, ville de Toronto; et des cyclistes de l’Université York.

De plus :

  • les projets de construction de deux garages de stationnement ont été remis à plus tard (une économie d’environ 80M $)
  • élimination de près de 44 000 tonnes d’émissions de CO2
  • près de 16 000 trajets aller-retour quotidiens en véhicules ont été évités

En collaboration avec l’Université York, Smart Commute NTV offre présentement des programmes sur campus, y compris un groupe d’usagers du vélo comportant plus de 300 membres, un service de jumelage pour covoiturage avec environ 800 usagers inscrits, et un programme de retour à domicile en cas d’urgence pour le personnel de l’université.

Le fructueux partenariat entre l’Université York et Smart Commute NTV a démontré que la réussite exige un engagement à long terme, avec une collaboration entre les intervenants-clés, ainsi que de solides champions pour réaliser des améliorations du service, le marketing et l’approche communautaire. Les impacts financiers et écologiques positifs sont clairs : Smart Commute est une bonne décision d’affaires, à court et à long terme. L’Université York est un indicateur de l’impact que le réseau Smart Commute pourrait avoir sur toute la région dans un avenir assez rapproché, grâce à la persistance et à la collaboration.