Donnez votre avis!

Pour atteindre notre objectif de voir de plus en plus de jeunes se rendre à l’école à pied, à vélo ou à roulettes, il faut établir de nouvelles normes qui seront perçues comme les meilleurs moyens de transport scolaire, loin des embouteillages dans les zones de débarcadère trop achalandées où chaque automobiliste lutte pour se trouver une place, et qui visent des modes de transport qui forment une jeunesse, des écoles et des communautés fortes et pleines de ressources.

La chute de l’utilisation du transport actif est un problème complexe qui touche les infrastructures, les politiques, les normes culturelles, le voisinage, la planification scolaire, la pression des parents et bien d’autres éléments. Renverser la tendance demande la collaboration de gens de divers horizons et intérêts.